Cin'étoiles
13, Avenue Lafayette 43600 Ste Sigolène
04 71 66 16 46

Jérôme Robbins

                             JEUDI 08 NOVEMBRE
                             EN DIRECT DU PALAIS GARNIER À 20H00
Jérôme Robbins considérait le Ballet de l’Opéra de Paris comme sa seconde famille après le New York City Ballet. Ce spectacle en son honneur réunit des oeuvres qui témoignent de l’infinie diversité de ses sources d’inspiration et de son génie de la scène. Entre l’énergie de Glass Pieces, pièce de grand format, et la douceur tout intérieure d’Afternoon of a Faun et de A Suite of Dances, se dessine cette capacité rare de faire vibrer les corps dans une compréhension vivante de la musique. Avec l’entrée au répertoire du célèbre Fancy Free, véritable portrait théâtral d’une époque, Robbins offre une autre facette de ses talents.
Chorégraphies : Jérôme Robbins
Afternoon of a Faun
Musique : Claude Debussy
Décors : Jean Rosenthal
Costumes : Irene Sharaff
Lumières : Jennifer Tipton

A Suite of Dances
Musique : Johann Sebastian Bach
Costumes : Santo Loquasto
Lumières : Jennifer Tipton
Violoncelle : Sonia Wieder-Atherton
Fancy Free
Entrée au répertoire
Musique : Leonard Bernstein
Décors : Oliver Smith
Costumes : Kermit Love
Lumières : Jennifer Tipton
Glass Pieces
Musique : Philip Glass
Décors : Jérôme Robbins, Ronald Bates
Costumes : Ben Benson
Lumières : Jennifer Tipton

Les Étoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet
Direction musicale : Valery Ovsyanikov
Orchestre de l’Opéra national de Paris
Présenté par Aurélie Dupont
Directrice de la Danse de l’Opéra national de Paris
2h20 dont 1 entracte de 20 mn
 
 

Festival alimenterre 18/11

Vertueuses, les multinationales ? Le business de l'aide au développement
 
L'aide publique au développement européenne a pour objectif de faire diminuer l'insécurité alimentaire et la grande pauvreté dans le monde. Plutôt que d'utiliser des structures étatiques, les contributeurs allouent souvent les fonds à des entreprises, par le biais de partenariats public-privé. Or, dans les faits, les industriels ne jouent pas le jeu. En enquêtant en Afrique, les auteurs de ce documentaire ont constaté que les multinationales accaparent les terres, paient des salaires misérables à leurs employés et poussent les paysans à acheter leurs produits. Pourtant, des modèles alternatifs d'aide au développement existent.
 
Frontera invisible
Les communautés de Colombie, victimes de la production intensive d’huile de palme, prennent ici la parole. Des paysans, fermiers et indigènes de la région se battent pour récupérer leurs terres, au détriment de leur vie.
 
 
** Festival alimenterre avec intervenants
 
 
 

Samedi 1er décembre

Le 1er décembre : ANIMATION AVEC LE FILM LE GRAND BAL