Cin'étoiles
13, Avenue Lafayette 43600 Ste Sigolène
04 71 66 16 46

HISTOIRE DU CINéMA :


Le cinéma a ouvert ses portes en 1931 en projetant un film sur la grande guerre. Deux ans plus tard, était diffusé le premier film parlant. En février 1931, cinquante six bénévoles ont élu treize d’entres eux à la tête de l’association Le Foyer Sigolénois. Le cinéma le Foyer devient indépendant en 1968. En 2005, il change de nom et s’appelle « Le Cin’Etoiles ». Différents présidents se sont succédé, d’Antoine Rabérin en 1952, à Dominique Freyssenet, Bernard Broussard, Pierre Royer, Gilbert Souchon, Michel Guillaumond, et Marie Françoise Coste actuellement. La salle de cinéma a toujours existé dans le bâtiment actuel, appelé à l’origine « maison des œuvres » mais a été rénové plusieurs fois. Les deux dernières rénovations ont eu lieu en 1986 et 2005. En 1986, elle a consisté à rajouter les deux blocs de part et d’autre du bâtiment principal, à créer les loges, les sanitaires et mettre en place de nouveaux fauteuils. En 2005, un grand hall d’accueil a été créé, l’inclinaison de la salle a été modifiée, les fauteuils, les tentures, l’écran ont été changés. Les machines ont suivi l’évolution des technologies : appareil de projection et son (Dolby Stéréo en 1996). En 2011, révolution dans le mode de projection : apparition du Numérique.
  • NUMERIQUE :
Depuis le 22 juin 2011, la cabine de projection de la salle de cinéma est équipée d’une nouvelle machine. Les bobines argentiques ont laissé place (presque entièrement) à une nouvelle technologie : le Numérique. Le spectateur peut se rendre compte de ce changement par une meilleure qualité d’image. Le son, quant à lui, reste inchangé. Cet équipement est nécessaire car le format 35 mm est appelé à disparaître progressivement.
Cette technologie permet la projection en 3D, grâce à des lunettes spéciales louées sur place (2€ supplémentaires pour toute place achetée). Seulement les lunettes, de type actif, fonctionnent dans la salle.
 
 

Fonctionnement

  • LES BENEVOLES
L’équipe est constituée de 35 bénévoles. L’association est administrée par un conseil de 12 membres élus au scrutin pour 3 ans, par l’Assemblée Générale. Le conseil d’administration vote un nouveau bureau de 6 personnes, chaque année.
Ces 35 personnes, passionnées par le 7ème art, ont en charge la totalité de la gestion du cinéma. Leurs tâches sont de parvenir à programmer, tous les mois, une douzaine de films qui répondent au mieux aux attentes des différents publics, et diffuser le plus largement possible le programme . Il est possible de le recevoir directement dans sa boîte mail en en faisant la demande. Leur travail consiste également à gérer la réception  des films  au format numérique (par internet). Ils doivent « ingester » (télécharger) le film dans l'appareil de projection,et programmer ensuite sa diffusion automatique dans l'unité centrale.
Les bénévoles s’occupent de la gestion comptable. Ils animent les soirées à thème, qui sont de plus en plus proposées, lorsqu’un film traite d’un sujet particulier.
La maintenance des locaux est aussi une de leur préoccupation.
Tous les frais de gestion du cinéma sont à la charge de l’association : remboursement des prêts (pour gros travaux), chauffage (fioul), électricité, transports des films, location des films (50% du montant des entrées), achat d’affiches, taxe sur les billets, papèterie, assurance, téléphone, cotisation auprès du programmateur, SACEM, bonbons, photocopieur ….
La charge de travail est importante, mais les bénévoles se dévouent sans compter (plusieurs heures par semaine) pour que le cinéma « vive » à Ste Sigolène. L’association recrute, tout au long de l’année, des personnes passionnées par le 7ème art, motivées et ayant du temps libre à lui consacrer.
 

INFOS DIVERSES 


Le cinéma loue régulièrement la salle avec la scène aux associations, comités d’entreprise…
La salle peut accueillir des personnes à mobilité réduite ;Les personnes malentendantes peuvent ajuster  leurs appareils auditifs grâce à un système spécifique et ainsi disposer d’un meilleur son.
La salle est classée Art et Essai, c’est-à-dire qu’elle projette plusieurs fois par mois des films non-commerciaux, à faible budget, permettant de promouvoir le cinéma indépendant.
La salle est programmée par l’Entente VEO, qui regroupe 40 écrans dans la région Sud Est. Les films projetés sont tributaires des décisions de cet organisme.